GRAND DEBAT NATIONAL

article publié le 18 févr. 2019

Le réseau des Centres Sociaux Fédérés du Cambrésis vous invite à 3 rencontres

C’est parce que les centres sociaux sont avant tout au service des habitants et de leurs expressions que les  centres sociaux font la proposition de participer à ce grand débat.

Les centres sociaux fédérés du Cambrésis vous invitent à participer à trois débats ouverts à tous et sur inscription.  Ce temps de débat est ouvert aux adhérents et aux habitants du territoire. Ces contributions seront remises officiellement aux élus du suffrage universel qui seront les garants légitimes de l’utilisation qui en sera faite (ainsi que via le site « granddebat.fr« ).

 

  • Lundi 25 février de 18h30 à 20h30 : « Transition écologique et fiscalité » à Animation Jeunesse Rurale, 08 rue Pasteur Noyelles sur Escaut T. 03.27.70.18.12
  • Lundi 4 mars de 17h30 à 19h30 : « Rapport services publics et population (et fiscalité) »  au centre social St Roch, 55bis allée St Roch Cambrai T. 03.27.81.44.78
  • Mardi 5 mars de  17h30 à 19h30 : « Démocratie et citoyenneté » à Avenir Jeunes Maison de Quartier Maupassant, rue de Paris Caudry  T.03.27.75.84.11

 

C’est avec une diversité de personnes, gilets jaunes ou pas que des solutions adaptées aux acteurs peuvent émerger. Nous pensons, que dans certains territoires, cette démarche devrait pouvoir garantir les conditions d’un débat contradictoire riche, avec une animation « neutre » et reconnue comme telle par le plus grand nombre et avec la plus grande diversité possible d’habitants. Effectivement, débattre, tenter de construire du commun est nécessaire lorsque la période est troublée comme actuellement – même si personne ne peut aujourd’hui garantir qu’il y aura des suites (et lesquelles) à ce « grand débat ».

Ce mouvement est complexe, spontané, nouveau dans ses formes de mobilisation et d’expression et les questions de justice sociale, de démocratie, de dignité sont au cœur des revendications. Elles sont aussi le cœur de notre projet politique … ». (extrait du communiqué de la FCSF du 8 décembre). Avant tout, la FCSF condamne toutes les formes de violences physiques ou verbales qui portent atteintes à la dignité des personnes et au respect de leurs convictions, de leurs engagements ou de leurs missions. Elle se positionne dans le cadre de la loi et de la république.

L’animation du débat par le Centre Social : Expertise non sur le contenu mais sur le processus, pour favoriser l’écoute, le dialogue, et la vie démocratique sur les territoires, au vues des valeurs fondatrices de la charte,… « poser les règles du jeu ».

Donner la parole 

Favoriser le dialogue et le débat

Agir pour une démocratie vivante 

Agir pour moins d’injustices

Agir pour favoriser, développer et soutenir « le faire société »